Un matin....

 

Un matin….
Un matin comme les autres….
Un matin… pour s'apercevoir….
Qu'il n'y a rien…

Un soir…
Un soir sans espoir…
Que l'espoir de voir au loin ce long tunnel…
Long tunnel tant attendu….

Une idée…
Une envie qui mûrie depuis des années…
Pour finir par une absorption….
De nuages blancs….
Espoir d'un monde meilleur….
Meilleur….

Un souffle, une voix…
Pour s'apercevoir et croire que l'on est plus seul….
Mais le rêve finit là….
Et la 1ère fois que l'on ouvre les yeux…
C'est pour s'apercevoir….
Que l'on a décidé pour vous…

Alors tout n'est que haine…
Haine de soi, haine de l'autre…
S'apercevoir que malgré tout…
Rien n'est fini….
Rien n'est jamais fini…
Pour finalement…
Se rendre compte…
Que ce n'est plus la vie… mais une survie…
Que l'on a décidé pour vous…

Un matin…
Tous les matins…
Tous les mêmes…
Mêmes regrets….
Mêmes peines…


Mais un matin…
Comme tous les matins…
Toujours la même question…
Question qui revient…
Tous les matins….

Tous les matins…
Sont les mêmes…
Mêmes haines…
Mêmes peines….
Et le regret…
Regret de ce soir…
Ce soir sans espoir….
Espoir de se dire…
Qu'enfin, cette survie….
Survie non-voulue…
Veuille bien, laisser place…..
A ce tunnel tant attendu….

[Retour]