Destins....

 

Il y a des destins, que rien n'arrête
Il y a des destins, que tout retient
Il y a des destins, qui s'arrêtent
Il y a des destins, qui retiennent

Pourtant, chaque destin est différent,

Le jour se lève, et pourtant,
On ne rêve que de néant,
Alors commence, la descente infernale,
Le blanc, que l'on prend, à chaque instant,
Le blanc, notre allié….

Et puis soudain, et pourtant,
Une lueur d'espoir,

Et le temps passe, et pourtant,
La lueur devient bougie,
La bougie devient lumière,
La lumière devient la vie,
Cette vie enfin retrouvée,

Mais le temps revient,
Et la lumière redevient faible….
La vie s'éteint, peu à peu….
Tout revient….
Comme avant….

Alors il y a des destins qui s'arrêtent
Que rien n'arrêtera…

La course contre le temps,
Ce temps qui n'est que néant…
Néant d'un rien…
Que rien n'arrêtera…

[Retour]