Les fileuses de Lauzpelz

 

Un groupe important de fileuses se réunissaient toutes les nuits dans la maison Lauzpelz à Ataun. Une fois, la fille de la maison fit le pari avec ses compagnes qu'elle irait chercher de l'eau à la fontaine de Joxintxiota située dans la montagne où se trouve la maison Iturrioz. Prenant un récipient, elle se dirigea vers la fontaine alors que les autres fileuses observaient depuis le porche de Lauzpelz à la lueur de la lune. De temps en temps ses compagnes lui criaient:
"Où vas-tu ?".
"A tel endroit" répondit-elle en signalant ainsi l'endroit vers lequel elle se dirigeait. Mais à l'un de ces appels elle ne répondit pas. Ses camarades renouvelèrent leur appel, mais en vain. Sous le porche, les fileuses s'effrayèrent à l'idée de quelque malheur qui avait pu arriver à leur amie. Sur ce, une rafale de vent souffla au porche de Lauzpelz et laissa entendre ces paroles:
"Gaua Gauekontzat eta eune eunezkontzat".
"La nuit pour Gaueko et le jour pour le jour".
Depuis on ne sut plus rien de la fille de Lauzpelz.

[ retour ]